Des écrans led géants dans les salles de cinéma

Ce début d’année 2019 a été marqué par l’arrivée des écrans LED dans nos cinémas. Notamment grâce à la chaîne de complexes Pathé-Gaumont qui a choisi de doter certaines de ses salles de la technologie d’écrans onyx de Samsung. La France rejoint ainsi la Corée du Sud, la Chine la Thaïlande ou encore la Suisse en décidant de miser sur le cinéma numérique. L’arrivée des écrans dans les salles marquera-t'elle la fin de la projection cinématographique ?

écran cinéma Beaugrenelle

Des salles en quête d'immersion

On ne le sait pas toujours, mais il existe de différentes solutions de diffusions dans nos salles de cinéma. Jusqu’à présent, elles se basent toutes sur un système de vidéo projection sur une toile blanche. Les responsables de chaîne de cinéma ne cessent de trouver des solutions pour favoriser l’aspect immersif des salles et offrir une expérience unique aux cinéphiles en jouant sur la qualité des vidéo-projecteur, du système sonore ou d’éléments connexes.

On parle, par exemple, d’expérience ICE (pour Immersive Cinema Experience) pour les cinémas CGR mêlant la projection laser, la 4k, le son Dolby Atmos avec des écrans latéraux offrant une sensation de prolongement de l’image (d’où l’aspect immersif). Ou encore de la 4DX présent dans certaines salles Pathé Gaumont ou Kinépolis qui promet une expérience sensorielle complète (pas uniquement visuelle et sonore) dont le dernier "Avengers Endgame" a été complètement adapté à cet éffet. On peut également citer la solution Dolby Cinema, réputée comme une des plus qualitatives en termes de son et d’image, présente dans certaines salles Pathé et Europacorp, l’IMAX (image maximum) ou l’HFR (high frame rate) qui avait tant fait parler de lui avec la trilogie du Hobbit.

Une innovation de rupture grâce à un écran led géant

C’est un réel virage dans la conception du cinéma qui est proposé puis qu’avec l’écran LED on ne parle plus de projection, mais de diffusion. Cette solution amène de nombreux avantages. En effet la toile de fond n’étant plus blanche, mais composé d’une dalle noir mat muni de led SMD permettant à l’écran d’émettre sa propre lumière. On obtient un bien meilleur rendu en termes de contraste et de luminosité avec des noirs profonds,. mais aussi des blanc étincelant puisque l’écran géant led permettant d’atteindre une luminosité  bien supérieure, de 300 candelas par mètre carré (l’écran pouvant aller jusque 500cd/m²) contrairement au 48cd/m2 d’une projection standard pouvant monter jusqu’à une centaine pour les meilleurs projecteurs. Idéal pour coller au réalisme lumineux d’une explosion.

Sur le plan technique ces écrans offrent une résolution en 4k (4 096 x 2 160 pixels) avec une technologie d’image en HDR (high dynamic range) et intégrant la possibilité de diffusion 3D.

">

Une installation qui, si elle représente un investissement important, devrait permettre des économies sur le long terme puisque la durée de vie de l’écran géant est estimée à 100 000 heures soit plus de 10 ans. En effet, le recours à l’écran numérique amène la suppression des cabines de projection, donc plus d’espace pour les sièges et la led permet des économies d’énergie. De plus l’écran émissif n’étant pas dépendant du noir complet ou d’une adaptation à la projection, ce type de technologie devrait permettre aux salles de diversifier leur activité avec la diffusion d’autre types de contenus.

Une solution encore perfectible

Pour autant, cette technologie en est encore à ses prémices. Elle amène également son lot de contraintes, qui devraient à l’avenir être résolues. Notamment au niveau sonore, l’écran led empêchant l’installation d’enceintes directement derrière celui-ci contrairement à une toile, ce qui a dû obliger à trouver des adaptations, rendant à l’heures actuelle les solutions sonores tridimensionnelles connues (cf. Dolby Atmos) incompatibles. De même en termes de temps d’installations et paramétrage plus long, pouvant prendre jusque 2 semaines contre quelques jours pour une salle classique. La question de la taille se pose également pour les plus grandes salles, puisqu’à l’heure actuelle l’offre Onyx de Samsung s’articule autour de 3 produits de 5m, 10m et 14m. Les puristes regretteront également de ne plus retrouver le coté projection qui fait le charme du cinéma pour finalement pour se retrouver devant un énième écran LED mais géant.

écran géant led cinema

Étant encore récent ce système reste rare puisque deux salles en France sont équipés du système Onyx de Samsung, le cinéma Pathé Beaugrenelle à Paris et le cinéma Pathé Bellecour de Lyon, pour un peu plus de 40 dans le monde et d’une dizaine de salles en Europe. Sa jeunesse et les contraintes liées à son exploitation font que cette technologie devrait rester rare dans nos salles de cinéma pour les quelques années à venir. D’autant plus que cette technologie ne peut évoluer sans un développement de contenu plus adapté et de film optimisé à ce support.
Elle a pour autant le mérite d’amener une technologie nouvelle dans le monde du cinéma et d’ouvrir ce secteur au marché des écrans géants led.
Affaire à suivre.

Sources : Samsung Display solutions Onyx / reportage "Les Numériques"/ Article "Numerama"

Ce site utilise des cookies à des fins de mesure d'audience. En continuant de naviguer sur ce site vous acceptez notre politique de cookies.