Point technique : Quelle est la consommation électrique d'un écran géant LED.

On entend beaucoup de discours parfois opposé concernant la consommation électrique des écrans publicitaires. Les plus activistes écologiques les accusent de consommer autant d’énergie que 3 ménages en 1 an, de l’autre, on nous vante les qualités de la faible consommation des LED. De ce fait, nos clients nous demandent souvent ce que consomment nos écrans. On va donc démêler le vrai du faux et tenter d’expliquer succinctement ce que représente la consommation énergétique des écrans géants LED.

banner électrique

Comprendre la consommation énergétique d’un écran

Pour déterminer la consommation énergétique, plusieurs éléments sont à prendre en compte. Déjà la nature de l’écran en effet les solutions rétroéclairées sont plus énergivores que les solutions écrans LED. La situation de l’écran va également jouer un rôle important puisque s’il est placé en intérieur ou en extérieur le besoin en luminosité ne sera pas le même. Enfin, du rapport taille/résolution ou PITCH sera déterminant sur le nombre de leds total nécessaire et donc à alimenter.
À cela s’ajoute également l’alimentation des autres composants de l’écran comme le vidéo processeur et le système de pilotage. La consommation va être dépendante de la qualité de ces éléments. En effet, le niveau de consommation est directement corrélé à la qualité de l’écran, de manière générale un écran géant qui pour une même surface et à luminosité et résolution égale présente une consommation énergétique plus faible est un signe qu’un soin particulier a été apporté aux éléments qui le composent et aura souvent un tarif plus élevé.

Il est donc important de prendre en compte cette consommation énergétique sur le long terme, en effet le coût d’un écran numérique haut de gamme peut finalement être nettement compensé à longue par des factures d’électricité réduites.

L’alimentation des écrans géants

Dans la plupart des cas, les écrans géants peuvent être directement branchés sur le circuit d’alimentation générale, des transformateurs intégrés permettent ensuite de redistribuer l’électricité aux différents composants de l’écran (à titre d’exemple, un module LED est alimenté en 5 V). Ils peuvent également fonctionner sur un groupe électrogène  dans le cadre d’écrans mobiles ou d’écrans camions.
En moyenne, on considère que le besoin d’un écran LED est d’environ 1 kva/m² mais ceci est très variable en fonction des variation d'intensité lumineuse de l’écran et de son environnement. Celle-ci peut être de plus régulé grâce à un processeur vidéo qui permet de déterminer à l’avance la lunimosité moyenne et/ou celle maximale. La consommation énergétique d’un écran est géénérallement donné en kilo Watt en fonction d’une unité de temps (en heure le plus souvent) et pour une surface donnée. Le contructeur renseignent le plus souvent une valeur moyenne et une valeur maximale.

ecran inside

Quid des écrans géants et de l’écologie

Dans le contexte écologique actuel, on a vu ces derniers mois de plus en plus de reproches fait aux écrans publicitaires concernant leur consommation électrique. Il est vrai que la consommation d’un écran géant reste importante puisqu’elle est de 3850 W pour un écran de 8m². Cependant, il faut bien prendre tous les éléments en compte afin de déterminer du réel impact écologique de l’écran. D’autant plus que dans le cadre des écran publicitaires certaines communes imposent que les écrans soient éteints pendant une certaine plage horaire la nuit. En effet de manière générale à l’année, un écran numérique présente un meilleur bilan carbone que les autres solutions d’affichages publicitaires qu’il soit simple ou éclairé.
En effet, un écran géant publicitaire permet, malrgé tout, de faire des économies de production de support papier, d’encre, de gestion et de déplacement urbain entre autres. Comme l’a démontré l’étude Oxialive menée en 2010 qui comparait des écrans géants LED et des solutions d’affichage déroulant standard. Il a été démontré qu’un écran produit 323,1 kg émission Carbonne par an contre 7640 kilo carbone pour la solution d’affichage traditionnel notamment dû à la production des supports (4,6 kg C par publicité). Soit une émission de 0.09 kg de gaz à effet de serre par an pour le premier contre 0.87 kg GS pour le second. Des chiffres qui peuvent être nettement revu à la baisse au vu des progrès réalisés ces dernières années à tous niveaux concernant les composants des écrans pour les rendre plus qualitatif, plus durable et moins énergivore.

Si une LED consomme peu d’énergie cela ne rime pas forcément avec écran à faible consommation énergétique. Il faut des milliers de LEDS pour réaliser un écran géant ce qui forcement multiplie le besoin en énergie à quoi s’ajoutent les autres composants de l’écran. Ce serait mentir que de dire qu’un écran consomme peu d’énergie et cette consommation annuelle est toujours à prendre en compte lorsqu’on souhaite investir dans l’affichage dynamique. Pour autant ça reste une solution avantageuse vis-à-vis des solutions traditionnelles que ce soit en matière des coûts de production que d’impact environnemental.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter nos conseillers se feront un plaisir de vous répondre.

Ce site utilise des cookies à des fins de mesure d'audience. En continuant de naviguer sur ce site vous acceptez notre politique de cookies.